France Allemagne 2020 Vision franco allemande

Des pistes à étudier :Extraits du document du CMFA du 4 janvier 2010

Nous voulons que la coopération franco-allemande, dont nous sommes les dépositaires et que nous avons le devoir d'approfondir, se renforce et s’étende. Nous sommes convaincus que l’entente étroite entre nos deux pays doit reposer davantage sur le développement des liens entre les deux sociétés civiles, notamment le développement des échanges entre les jeunes des deux pays.
L'éducation, la formation et la recherche sont d'une importance primordiale pour notre avenir et nous sommes résolus à y travailler ensemble. Le renforcement concret des liens entre les sociétés civiles française et allemande sera une priorité de notre coopération bilatérale au cours des années qui viennent.

  • D'ici 2020, le nombre des cursus bilingues dans l’enseignement supérieur doit doubler ; les universités françaises et allemandes seront encouragées à mettre en commun leurs capacités pour mettre en place des programmes de coopération innovants afin de créer des pôles d’excellence européens ;
  • D'ici 2020, le nombre d'étudiants, d'étudiants en doctorat et de jeunes chercheurs participant à des programmes financés par l’Université franco-allemande doit doubler. Celle-ci doit étendre ses activités pour inclure des filières communes adaptées à la demande réelle du marché du travail ; nous élargirons et faciliterons aussi les possibilités de doctorats franco-allemands (cotutelles de thèses) ;
  • D'ici 2020, la coopération franco-allemande en matière de formation professionnelle doit se développer en étendant les programmes existants, y compris en ce qui concerne la mobilité des apprentis ; nous faciliterons l'insertion des jeunes diplômés dans les entreprises de l'autre pays par la création d’un statut du stagiaire franco-allemand ;
  • D'ici 2020, nous voulons que, parmi les élèves de l'enseignement secondaire, un Français sur deux ou un Allemand sur deux ait visité au moins une fois l'autre pays ; à cette fin, nous appelons les établissements secondaires, en lien avec l’OFAJ, à intensifier leurs efforts ;
  • l'apprentissage de la langue du partenaire doit être encouragé et soutenu et le rapprochement des systèmes éducatifs poursuivi (manuels scolaires, programmes, certification, échanges d’enseignants et de cadres).
  • D'ici 2020, au moins 200 écoles maternelles bilingues franco-allemandes devront être créées ;
  • Il convient d’instaurer un dialogue commun entre science et société dans nos deux pays afin d’attirer les jeunes vers la recherche. Afin de jouer un rôle de multiplicateur, un « train de la science » voyagera à travers la France et l'Allemagne en 2010 et 2011.

Rapprochement de nos citoyens :
Les liens personnels et amicaux entre les citoyens de nos deux pays sont le fondement de l'entente franco-allemande. Les nombreuses initiatives issues des sociétés civiles des deux pays rendent l'amitié franco-allemande concrète et tangible dans la vie quotidienne. Ces initiatives doivent être encouragées, facilitées, et mêmes prises en considération pour leur assurer un suivi juridique.
Nous saluons le rôle essentiel et précieux joué par les institutions établies de la coopération francoallemande, notamment l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), dans la promotion d'un resserrement constant des liens entre nos citoyens.

  • encourager les jumelages entre les communes, de même que la coopération entre collectivités territoriales : à cet égard, nous soutenons le projet de région métropolitaine du Rhin supérieur comme modèle de coopération transfrontalière européenne ;
  • favoriser les échanges entre jeunes, y compris issus de milieux défavorisés ;
  • un parlement franco-allemand des jeunes devrait être institué de manière pérenne ;
  • un volontariat civique franco-allemand devrait être développé pour permettre aux jeunes de s'engager dans des projets sociaux et de coopération dans le pays partenaire et au niveau international ;
  • être à l'avant-garde des efforts visant à créer en Europe un espace culturel commun préservant et promouvant la diversité et la richesse culturelles de notre continent. Afin de consolider l'espace culturel commun franco-allemand, nous nous attacherons notamment à lever les obstacles à la mobilité des oeuvres et des artistes en créant de nouveaux programmes de résidence et d'échange pour les artistes, les acteurs des institutions culturelles et les agents des ministères de la culture ; l'espace culturel commun franco-allemand se développera au travers de divers projets ;
  • faire des 800 ans de la Cathédrale de Reims en 2011 et de l'inauguration des vitraux créés par un artiste allemand un événement symbolique de la coopération francoallemande ;

Vision Franco allemande 2020